jaune
Le feu orange n'existe pas à la SNCF ! A l'origine, les signaux étaient faits de plaques de tôle, pivotantes verticalement pour présenter un carré, un rond ou un losange en position de fermeture, et la tranche de la tôle, c'est à dire rien, en position d'ouverture. L'avertissement était donc un losange jaune, qui fut plus tard appuyé par un feu jaune. Et qui, plus tard encore, devint le feu orange en signalisation lumineuse, mais que les réglements continuent à appeler jaune.

Ce site déjanté s'adresse plus particulièrement aux mécaniciens SNCF, le terme mécanicien étant pris dans le sens "agent habilité à la conduite des locomotives" tel que le défini la SNCF elle-même.
Il contient des traits d'humour très particuliers ainsi que des articles et photos qui pourraient choquer les personnes non averties. C'est pourquoi l'auteur déconseille fortement à toutes les personnes n'appartenant pas à cette catégorie d'initiés, y compris aux autres personnels SNCF (notamment à ceux qui voient des feux oranges à la SNCF ;-) d' entrer sur le site au risque d'en ressortir déçus et incrédules, voire perturbés dans le cas d'une visite complète.

Avant la conduite à agent seul, l'aide conducteur annonçait les signaux : "Jaune !", et le conducteur verbalisait : "Pointé !".
Eh oui, avant on pointait. Même qu'il allait vérifier la marque du stylet sur la bande graphique ! ... avec la lampe au besoin :-)
  ... continuité !

© AG - nov. 2016

Info image
Grand merci à Voxygen pour ses excellentes voix de synthèse.